Pourquoi j’aime encore plus Paris l’été

paris l'été

Sur Paris, les avis divergent et je vais t'expliquer le point de vue des autres, vu de ma fenêtre. Tu me suis ?

Les étrangers te diront que "Paris is magic, fanstastic, so beautiful, incredible". Bon tu l'auras compris, les superlatifs ne manquent pas quand il s'agit d'évoquer la capitale française. Et je peux t'assurer que répondre "Paris" à un étranger qui te demande d'où tu viens, c'est le tapis rouge garanti. Limite, on te demanderait un autographe #TrueStory

Ceux qui vivent à l'intérieur te diront que c'est une ville super pour s'amuser, copiner, dragouiller, visiter, afterworker, etc... J'attire ton attention sur le profil type du pur parigot tête de veau Hey détends-toi, je déconne. Non parce qu'il y a aussi parisien, tête de chien^^  Je disais donc que sauf exception, et il y en a bien entendu, le profil type du parisien est celui-ci : 30 ans, célibataire ou en couple, premier job, vivant dans 30m2 pour 1 000€/mois, adepte des sushis et du Vélib', il aime à dire qu'il habite PARIS. De temps en temps, tu verras émerger du lieu d'habitation un enfant voire deux (grand fou va). Au 3ème, t'inquiète pas si tu ne le vois plus, il s'est tout bonnement enfui en proche banlieue. Tu comprends, Paris c'est pas tenable avec des gosses. Faut dire que tu atteins vite le quota maximal de surpopulation au mètre carré.

Ceux qui habitent à quelques kilomètres te diront que c'est l'enfer pour se garer, pour s'y rendre en transports communs, qu'on est vachement mieux en proche banlieue, que la qualité de vie est supérieure, bref, à les entendre, tu t'étonnerais presque qu'ils ne se soient pas délocalisés plus tôt. Puis tu te souviens qu'ils ont maintenant un enfant... CQFD

Les provinciaux te diront que Paris est vraiment une très belle ville, qu'il faut y être allé au moins une fois dans sa vie, que la vue de Montmartre est exceptionnelle, qu'on se croirait presque en province (j'ai dit presque) et même qu'on pourrait envisager d'y vivre tellement c'est mignon. Mais ça, c'est le discours qui précède le passage devant la vitrine d'une agence immobilière. Back to reality. Paris, trop cher, trop pollué, trop de monde et qu'est-ce qu'on est mieux en province hein.

paris l'été

Moi, Cécilia, auteure de ce blog susnommé, je vais te dévoiler le fond de ma pensée sur fond de nostalgie mais pas sur fond d'alcool, héhé t'as vu, ça en fait des fonds. J'aime Paris pour toutes ses splendeurs mais pas sous toutes ses coutures. Je rejoins les purs parigots têtes de veaux lorsque je repense à mes années de célibataire ou en couple CDD. Non mais quel pied ces soirées, ces mojitos, ces rencontres et cette légèreté propre à la jeunesse. Quel plaisir ces soirées théâtre organisées au dernier moment. En revanche, je te ferai grâce de l'étroitesse de mes appartements successifs, des odeurs quelques peu douteuses du métro et des escalators toujours en rade quand tu traînes une valise de 20 kilos... Je passe aussi sur le fait que Paris dévoile très vite ses incommodités lorsque tu deviens parent.

Mais ce que j'aime par dessus-tout, c'est Paris l'été. Paris l'été, c'est moins de parisiens, moins de stress, moins de circulation, plus de place dans les transports. Je profite des parcs pour y pique-niquer, je me détends et oublie mon languissement d'une maison avec jardin. Je prends mes aises lorsque mes voisins sont en vacances ; à moi les tournées de lessive et la choré de la macarena passé 22h. Wesh je me rebellise. L'été, j'ai presque l'impression de vivre comme en province, et ça tu vois, c'est de l'or en barre. Assurément, c'est la soupape de décompression qui me permet de relativiser alors pour rien au monde, je ne voudrais manquer Paris l'été.

Et toi, Paris t'en penses quoi ?

paris l'été

Tu as aimé cet article ? Partage-le !

Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us
Pinterest
Pinterest
Instagram

24 Replies to “Pourquoi j’aime encore plus Paris l’été”

  1. Bon alors moi, je te dirais que Paris l’été, je ne suis pas fan. Quand il fait chaud, les odeurs du bitume remontent, les transports en commun non climatisés sont un four. Et puis les commerces ferment, ça aussi ce n’est pas le top.
    Mais, d’un autre côté, en effet, il y a moins de monde, ce qui est appréciable.
    Paris tout court est une ville que je n’apprécie que moyennement. Elle offre beaucoup de possibilités de sorties, culturelles ou non, mais je ne trouve pas qu’il fasse bon y vivre.
    Personnellement je vis en grande couronne (après avoir longtemps vécu à Puteaux donc très proche Paris) et je guette l’occasion de m’en éloigner encore 🙂

    1. On sent l’expérience dis donc 😉 Je suis bien d’accord avec toi sur l’atroce chaleur des transports en commun et sur les bons petits restos fermés en août 🙁

  2. Moi j’aime Paris. D’Amour vraiment. Et pourtant je suis une Provinciale qui avait toujours juré qu’elle ne vivrait jamais à Paris – trop grand – trop de monde – et puis les transports en commun quelle horreur!!
    J’aime Paris l’été aussi, quand la foule se fait moins dense, que le RER est vide, que les parcs me font de l’œil et que je peux profiter des endroits d’habitude les plus peuplés en toute sérénité.
    On en parlait avec une amie hier et je sais que même pour quelques mètres carrés de plus, je ne pourrais pas vivre en banlieue. Tout est affaire de goût!
    Bonne journée Cécilia.
    PS – Des vacances en perspective?

    1. Je comprends ton point de vue même si la naissance de ma fille a quelque peu nuancé mon affect à l’égard de Paris. Ceci dit, c’était surtout valable quand elle était bébé. Là, je reprends progressivement mes marques 😉

      Les vacances sont dans 3 semaines Marie ! Et toi ?
      Bises

  3. J’adore ton article ! Je pars à Paris demain et tu m’as mise dans le thème ! Pour moi Paris c’est Paris et aucune ville ne l’égale ! Même si je ne pourrai pas y vivre, étant une inconditionnelle fan de la nature, j’aime y passer du temps dans l’année, m’y offrir des escapades. Je m’y sens bien. Paris c’est Paris. Ses boutiques, ses concerts, son agitation. Paris c’est Paris quoi ! 😉

    1. Tu as bien résumé, PARIS c’est PARIS 😉
      Je te souhaite un très bon séjour dans la capitale ; tu as de la chance, tout est encore ouvert en juillet !

  4. Moi je rêve de visiter. Je n’y ai jamais mis un orteil ! Mais mais mais dans 3 semaines je ne pourrais plus dire ça ! A moi Paris, la Tour Eiffel, l’arc de Triomphe et les champs Élysée. Oui parce que comme c’est une première il faut bien que je la joue touriste japonaise à fond les ballons !!!! J’ai tellement hâte !

    1. Si je puis me permettre, ne te contente pas de ces hauts lieux touristiques mais va faire un tour dans les vignes de Montmartre, balade-toi le long du canal Saint Martin, visite le cimetière du Père Lachaise et n’hésite pas à faire la balade en péniche ; c’est toujours très sympa 🙂
      Très bon séjour à toi !

  5. J’ai quitté Paris il y a quelques années, mais j’ai adoré y vivre. Et comme toi, j’aime Paris l’été ! C’est un autre rythme, une autre ambiance…

    1. Et c’est ainsi qu’on induit les touristes aoûtiens en erreur LOL

  6. Je ne pouvais pas passer au côté de cet article ! Paris c’est ma ville et je l’adore ! Chaque fois que je me suis dit qu’on serait mieux ailleurs, c’était pour mieux y revenir ! Et bien qu’il nous manque un jardin car vraiment ras-le-bol des aires de jeux surpeuplés, je trouve ça top avec des enfants. Tout est à proximité et au pire à quelques stations de métro : ciné, musee, monuments, magasins, etc….
    et puis l’été c’est top car tout est calme !!

    1. Je savais que mon billet ne te laisserait pas indifférente 😉 Tu es une vraie parisienne dans l’âme !

  7. Paris est une ville magnifique,à n’en pas douter. Mais comme tu dis, avec des enfants (déjà 3 ici), je ne me vois pas y vivre. J’avoue en plus que je trouve les villes très sales…
    Je garde de très bons souvenirs de balades au parc des buttes Chaumont 🙂

    1. C’est un chouette parc dans lequel je vais malheureusement rarement mais à regret car ce côté vallonné est très agréable.

  8. Parfait résumé ! J’ai été successivement provinciale, étrangère, provinciale bis; provinciale qui débarque à la capitale, parisienne, re-provinciale, re-parisienne et puis re-re-provinciale. (Et je te passe les mouvements intra-province, j’ai compté : plus de 20 déménagements à mon actifs).
    Bref pour revenir à Paris, j’avais une image totalement galvaudée avant d’y arriver, et autant dire que j’attendais d’y vire comme on attend le père Noël. Et bien… je détesté. J’avais tellement entendu mes parents me parler de leurs jeunes années tellement géniales à Paris, que j’en avais l’image du Paris des années 60 ! Bref je suis tombée de haut. Quand j’y suis revenue, j’ai déjà un peu plus apprécié mais toujours pas tant que ça; sauf l’été effectivement ! J’adore Paris, mais y vivre, y travailler … bof. En touriste par contre, c’est le pied ! Finalement je me trouve très bien en Province et je crois que je n’y reviendrai pas. Enfin si, si jamais c’était toujours l’été ^^, carrément. Ou si j’étais très riche évidemment 😉

    1. Oh mais tu détiens un record de déménagements toi ! Bravo.
      Tu mets le doigt sur un point essentiel pour bien vivre à Paris : l’argent. C’est clairement ce qui fait la différence. La qualité du logement est à mon sens le nerf de la guerre. De deux choses une, soit tu as de (très) bons revenus, soit tu bénéficies d’un logement à loyer modéré.

  9. Dans les discours habituels, j’ai aussi autour de moi celui du provincial qui y habite à cause du bassin d’emploi mais qui ne rêve que d’une chose c’est de partir (parce que bruyant/trop grand/trop sale etc)…
    Moi je suis une banlieusarde pur jus (proche couronne) et j’adore! Et encore plus l’été! Pour toutes les raisons que tu cites et aussi parce que tu n’as pas peur de prendre ta voiture: que ce soit pour aller voir des amis qui habitent à l’opposé du périph de toi ou pour faire une virée chez Ikea (ou tout autre ZAC un peu lointaine) un samedi après-midi…

    1. C’est vrai aussi. j’ai d’ailleurs fait partie de ceux-là à mes débuts à Paris et puis j’ai changé d’avis 😉

  10. Et bien je te dirais ça dans quelques temps 😉 bon je connais déjà, clairement je n’y habiterais pas, trop difficile pour la campagnarde que je suis par contre ma belle-soeur qui y est née et y a toujours vécu ne se voit pas vivre ailleurs…

    1. J’ai remarqué que les purs parigots sont très attachés à Paris, beaucoup moins les banlieusards 😉

  11. Moi Paris j’aime bien en mode touriste et j’ai toujours pas tout fait encore ! J’aime trop mon petit village.

    1. Vu l’endroit où tu vis, je ne peux que comprendre l’attachement à ton village 😉

  12. Paris le 15 aout c’est le bonheur ! Si on excepte les touristes, mais bon je vois la dame de fer tous les matins alors pas besoin d’y faire un tour en mode selfie.

    Pour moi provinciale qui vient d’un bled paumé, Paris c’est la ville des possibles. Là où je rêvais de bosser quand j’étais gamine (je croyais naïvement que c’était un signe de réussite). La ville où il est encore possible de trouver un médecin sans que tu sois intubée pour que le secrétariat te donne un rdv en urgence trois semaines plus tard. La ville où tu peux trouver tout ce que tu cherches en terme de shopping (et je ne parle pas de shopping vestimentaire).

    La ville aux multiples lumières la nuit, une ville qui ne dort jamais vraiment.

    Par contre j’étais morte de rire en lisant ta description du parisien typique. C’est exactement trait pour trait la description de ma boss XD. Et elle, elle va boire des mojitos sur des rooftops.

    1. Les rooftops sont en effet très tendance et je déplore de ne pas avoir encore tenté l’expérience #ShameOnMe
      PS : tu crois que si ta boss lisait mon article, elle se retrouverait, elle ? 😉

Laisser un commentaire