Retrouver le plaisir de se maquiller grâce à La Roche-Posay

la roche-posay

Si vous me suivez sur Instagram, vous n'êtes pas sans savoir que j'ai eu la chance d'assister à la Skin Master Class de La Roche-Posay. Et cela grâce à Céline du blog Merci pour le Chocolat qui m'a gentiment invitée à l'accompagner durant cette journée.

Le thème était les allergies. N'ayant pas pris de notes (j'étais une guest je vous rappelle^^), je ne suis pas en mesure de relater avec précision et dans son entièreté les différents points évoqués. Je vais donc vous parler de ce qui m'a le plus marqué. Pour le reste, je vous invite à lire les prochains articles de Céline et Marjolaine du blog Marjoliemaman (également présente à cette Skin Master Class).

Mes allergies

Si le thème des allergies me parle, c'est parce que je suis concernée par ce problème. J'en ai trois à vrai dire.

La première a plus de 20 ans lorsque j'ai été diagnostiquée allergique au cobalt, un composant qu'on retrouve fréquemment dans les produits de maquillage. En ce qui me concerne, la seule zone touchée est ma bouche et c'est pour cette raison que je ne mets plus de rouge à lèvres depuis des années. Ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé différentes marques de cosmétiques ou de ne pas y avoir mis le prix. Lasse d'acheter des rouges à lèvres à 20€ me filant des boutons au bout de 30 min, j'ai pris la décision de ne plus en mettre. Solution radicale mais efficace.

Ma deuxième "allergie" est beaucoup plus récente puisqu'elle s'est déclenchée après la naissance de ma fille. Comme je vous en parlais brièvement dans ce billet, la peau de mon visage est devenue réactive à l'alcool, mais vraiment très réactive. En mode, je bois une demi coupe de champagne et me voilà affublée de grosses plaques rouges qui en plus d'être vilaines me brûlent. Cela dure environ une heure puis disparaît progressivement.

Enfin, ma troisième allergie est, elle aussi, très récente puisqu'il s'agit du pollen. Comme quoi, on peut se découvrir des allergies à tout âge.

la roche-posay

Rencontre avec une dermatologue

La journée s'est déroulée en deux parties. Rencontre avec une dermatologue le matin et atelier maquillage avec une professionnelle l'après-midi.

Les échanges avec la dermatologue furent hyper intéressants, j'ai appris plein de choses et voici ce que j'ai retenu à propos des allergies :

- Les allergies progressent si vite qu'à l'horizon 2050, une personne sur deux sera touchée

- Ne pas confondre allergies et irritations cutanées. Les véritables allergies sont assez rares en réalité

- Consulter un dermatologue, idéalement dès l'apparition des premiers symptômes

- A défaut, prendre des photos pour les montrer au dermatologue. J'insiste sur ce point car c'est hyper important

- Conserver les emballages des produits utilisés ou absorbés, toujours dans le but de les montrer au dermatologue

- Les produits naturels ne sont pas forcément bons pour la peau (gros warning sur l'utilisation des huiles essentielles)

J'ai aussi découvert que les crèmes testées ce jour-là ne sentaient pas très bon. Et oui ! Grosse surprise pour moi qui suis habituée aux senteurs abricot, jasmin et chlorophylle de mes gels douche. La raison ? Ce sont des produits hypoallergéniques sans parfum. Et figurez-vous que ceux que j'utilise (vendus en supermarché) devraient tous sentir le plastique s'ils n'étaient pas truffés de trucs cracra... Voilà pour la réalité. Le chemin n'est pas encore tout tracé pour me faire renoncer à mes chers-produits-cracra-qui-sentent-bon mais c'est en bonne voie. Bon en vrai, ce sujet me titille depuis quelque temps déjà, alors peut-être que cette journée avec La Roche-Posay aura été déterminante. Pour le moment, il me reste des gels douche entamés que je ne vais pas jeter. En revanche, je ne pense plus en racheter, enfin j'espère.

Concernant les plaques rouges apparaissant sur mon visage lorsque je bois de l'alcool, il semblerait d'après la dermatologue, que ce ne soit pas une allergie mais une maladie appelée la rosacée. Soyons clair, seul le nom est joli dans l'histoire parce que mon visage rougeâtre est nettement moins glamour... N'empêche que ce début de diagnostic va me permettre de trouver des solutions au problème. J'irai consulter un dermatologue pour en avoir le cœur net.

Atelier maquillage

L'atelier maquillage l'après-midi a été la deuxième révélation de cette journée. La professionnelle, Roxane, est une habituée des peaux très fragiles car elle officie un jour par semaine au service d'oncologie d'un hôpital parisien. Elle apprend aux femmes souffrant de cancer à se maquiller avec les produits La Roche-Posay, adaptés à leur peau fragilisée par les traitements médicaux.

Pour cet atelier, je me suis portée volontaire pour être maquillée par Roxane (ouais ok, ça vaut pas le dévouement d'un pompier volontaire je vous l'accorde). Etant une quiche en maquillage, cette petite séance m'a permis de me faire bichonner et de rafraîchir ma mémoire de poisson rouge question make up. Ceci dit, vu mon niveau, un deuxième atelier de ce genre ne me ferait pas de mal^

Compte tenu de mon allergie au cobalt, j'étais un peu anxieuse à l'idée que Roxane m'applique le rouge à lèvres mais l'excellente surprise fut au rendez-vous. Non seulement, mes lèvres ont été instantanément hydratées mais surtout, j'ai été hyper confortable les heures qui ont suivi. Aucune sensation de tiraillement, pas de bouton à la commissure des lèvres, bref, grosse révélation pour moi. J'ai été conquise et suis désormais convaincue que le rouge à lèvres va reprendre sa place dans ma trousse de maquillage. Danse de la joie ! Je n'ai qu'une hâte, c'est de m'acheter les rouges à lèvres Novalip Duo de La Roche-Posay.

Sinon, vous devez vous en douter, j'ai beaucoup apprécié cette séance de maquillage. C'est tellement agréable de se faire chouchouter. Et puis, y a pas à dire, un maquillage bien fait change vraiment le relief du visage. Comme les photos sont souvent plus parlantes, j'ai réalisé un petit montage pour vous montrer les différentes étapes. 1- no make up, 2- sourcils et anti-cernes, 3- fard à paupières, 4-eye-liner, 5- mascara, 6- rouge à lèvres et blush. Sympa non ?

Désolée pour la piètre qualité des photos mais ce sont des selfies. En plus, l'éclairage n'était pas terrible et puis le modèle est ce qu'il est hein^^

la roche-posay

Voilà, c'est fini pour ce tour d'horizon qui, je le rappelle, n'est pas le reflet exact de cette journée d'informations consacrée aux allergies. Il s'agit là uniquement de mon ressenti et de ce que j'ai retenu.

◊◊◊

Encore un grand merci à Céline et à l'équipe de La Roche-Posay pour cette journée si sympathique et instructive !

la roche-posay

 

la roche-posay

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us
Pinterest
Pinterest
Instagram

10 Replies to “Retrouver le plaisir de se maquiller grâce à La Roche-Posay”

  1. Super journée, on voit que tu en as profité à fond, et j’aurais été la première aussi à lever la main pour me faire maquiller!

    1. Ahahah là, je reconnais bien la méga feignasse (clin d’œil à ton dernier article) LOL C’est tellement chouette de se faire maquiller et c’est si rare. La dernière fois, c’était pour mon mariage !

  2. Ici ne us n’utilsons plus de gel douche ni rien de parfumé à à la banane, à la noix de coco ni au chocolat! 😉
    Je n’ai jamais utilisé les produits La Roche Posay mais si en plus les compo sont propres alors… C’est parfait!
    Je vais aller voir ça!

    1. Bravo, tu as bien raison. Ces produits sont trop cracra pour continuer à les utiliser !

  3. CANON la meuf, pas cool ces allergies

    1. T’as vu comme le maquillage fait des merveilles ! 😉

  4. J’aime beaucoup cette marque qui prend soin de notre peau, avec beaucoup de douceur…

    1. C’est clairement une marque de confiance pour celles et ceux dont la peau est fragilisée !

  5. C’était bien cool de partager ça avec toi ! à bientôt Cécilia !

    1. Merci encore Céline pour cette chouette journée ! A bientôt 🙂

Laisser un commentaire