J’ai testé l’Auberge Nicolas Flamel, la plus ancienne de Paris

auberge-nicolas flamel

En préambule, je vous informe que Papounet prend du galon et change de nom. Il s’appellera dorénavant Mister Papounet sur le blog et l'abréviation sera Mister P.^

Mister P. a donc fêté le mois dernier son anniversaire et comme je vous disais dans ce billet, beaucoup l'ont oublié... Mais pas moi 🙂 Pour marquer le coup et comme c'est une tradition, j'ai choisi un restaurant que nous n'avions encore jamais testé. Mon choix s'est porté sur l'Auberge Nicolas Flamel qui a pour particularité d'être la plus ancienne de Paris. C'est en partie son histoire qui m'a séduite mais aussi les avis positifs trouvés sur le net.

L'histoire de l'Auberge Nicolas Flamel

En 1407, Nicolas Flamel et sa femme, Dame Pernelle, font construire une maison de trois étages rue de Montmorency, nichée dans le 3e arrondissement de Paris. Ils l’aménagent en auberge pour les pauvres, destinée à servir de refuge aux sans-logis de l’époque. En échange, ils leur demandaient seulement de dire quelques prières, comme en témoigne l’inscription sur la corniche, restaurée au début du XXème siècle. L’Auberge Nicolas Flamel est, à ce jour, la plus ancienne auberge de Paris, classée Monument historique.

Ce restaurant est donc un lieu chargé d'histoire, et moi j'adore ça^

auberge-nicolas flamel

auberge-nicolas flamel

Dans les assiettes

Nous avons chacun choisi le menu à 42€ non sans commencer par une petite coupe de champagne évidemment. A ce propos, je regrette qu'aucun amuse-bouche ne nous ait été servi avec, ça manquait...

Nous avons ensuite dégusté ces mises en bouche. Je n'ai pas retenu l'intitulé de chaque malheureusement mais ma mémoire papillaire a noté que c'était délicieux.

auberge-nicolas flamel

 

En entrée, Mister P. et moi avons choisi du tourteau, accompagné d'avocat, de pomme Granny Smith et de fruits de la passion. J'ai trouvé cette entrée fraîche, goûteuse et bien relevée par la coriandre.

auberge-nicolas flamel

 

Pour le plat, malgré ma réticence à la vue du mot "chou kale", j'ai choisi ce plat de pintade, pommes de terre mitraille et mousseline de céleri. C'était vraiment très bon, la viande était d'un tendre... Et contre toute attente, j'ai beaucoup apprécié le chou kale qui n'a rien à voir avec celui qu'on connait. Son mode de cuisson (frit) y est pour beaucoup assurément. Ce fût une bonne découverte pour moi qui ne mange quasiment pas de légumes.

auberge-nicolas flamel

 

Voici le plat de Mister P.  : un filet de dorade accompagné de palourdes, épinard, risotto de chou-fleur sur lit de sauce beurre blanc au citron. Délicieux selon ses dires^

auberge-nicolas flamel

 

Mon dessert, mon fameux et succulent dessert. J'ai choisi un soufflé aux fruits de la passion avec glace au thé matcha : un ré-gal. Je vous laisse admirer la dépose de glace sur le soufflé ; génial non ?

auberge-nicolas flamel

auberge-nicolas flamel

auberge-nicolas flamel

 

De son côté, Mister P. a opté pour la version chocolat du soufflé avec une glace caramel beurre salé. J'ai goûté et ai trouvé le dosage chocolat-sucre parfait ; le goût du chocolat est prononcé mais pas gâché par un trop de sucre. Les amateurs de chocolat sauront apprécié.

auberge-nicolas flamel

 

Et pour finir, j'ai choisi un thé vert à la menthe dont la qualité est à préciser et qui justifie son prix (ce qui n'est pas toujours le cas).

auberge-nicolas flamel

 

Bilan de ce déjeuner à l'Auberge Nicolas Flamel

Ce fût une jolie découverte, dans un cadre historique où nous avons très bien mangé. Une adresse que je recommande car je trouve le rapport qualité-prix très honnête pour Paris. Toutefois, méfiez-vous des à-cotés (alcool, café) qui alourdissent la note.

auberge-nicolas flamel

Vous voulez y aller ?

L'Auberge Nicolas Flamel

51, rue de Montmorency

75003 PARIS

01.42.71.77.71

Métro Rambuteau ou Arts et Métiers

 

auberge-nicolas flamel

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us
Pinterest
Pinterest
Instagram

16 Replies to “J’ai testé l’Auberge Nicolas Flamel, la plus ancienne de Paris”

  1. huum je note l’idée, c’est bientôt l’anniversaire de papa-pas-BCBG 🙂

    1. Si tu veux, j’ai aussi d’autres bonnes adresses de restos parisiens 😉

  2. J’attendais ton article Cécilia!
    En effet ça me parait très correct au niveau du prix et de la qualité / quantité des plats. Je retiens l’adresse pour un anniversaire ou une fête.
    Merci

    1. Pour Paris, je trouve aussi que le rapport qualité-prix est bon et c’est rare dans la capitale… Si tu y vas, tu me diras ce que tu en penses 😉
      Bises Marie !

  3. Dommage que Paris ne soit pas en bas de la rue car ce lieu chargé d’histoire donne envie, tout comme son menu 🙂

    1. Encore une raison de plus de venir à Paris ! 😉

  4. Il m’a l’air vraiment pas mal ce resto. Gastronomique sans en faire trop. Le prix a l’air correct par rapport à la qualité et à la quantité. A tester

    1. Pour Paris, il l’est, c’est sûr !

  5. je garde l’adresse pour une prochaine fois à Paris, mais sans les loulous hahahah

    1. Ah oui je te confirme, c’est mieux sans !!

  6. à tester lors de mon prochain week-end dans la capitale. Les photos sont vraiment sympas.

  7. Souvenirs, souvenirs ! Nous étions allés avec mon mari (il y a heuuu… longtemps !), et il semble que ça n’a pas changé ! Nous avions adoré, surtout l’ambiance particulière qui se dégage de ce lieu chargé d’histoire. Une belle alchimie qui ne nous avait pas laissé indifférents !

    1. Peut-être l’occasion d’y retourner qui sait ? 😉

  8. Ca donne envie 😉 un peu loin pour moi par contre héhé

    1. A l’occasion si tu envisages un petit séjour parisien avec ton chéri 😉

Laisser un commentaire