Voyager en avion avec bébé

Disons le tout de suite, voyager en avion avec un bébé n’est pas de tout repos. J’octroie même une mention spéciale si celui-ci a entre 6 mois et 2 ans…

Oubliez le visionnage de votre série préférée, l’écoute du dernier album de votre chanteuse adorée. NON, vous n’aurez d’yeux que pour votre bébé et son bien-être !

Quelques points à savoir

  • Dans un premier temps, commencez pas faire faire la CNI (carte d’identité) ou le passeport de votre Choupinou. Une pièce d’identité est obligatoire pour prendre l’avion. Pour info, la CNI est gratuite et le passeport coûte 17€ pour les mineurs de moins de 15 ans. Les délais varient d’1 à 3 semaines. Pour ma part, j’ai eu droit à un petit cadeau surprise de la préfecture : 7 semaines d’attente pour la carte d’identité de ma fille…. Du coup,obligée de faire un passeport en extrême urgence, sinon c’était Adios les vacances à Lisbonne…. Alors, soyez gentils, évitez les sueurs froides et suivez mon conseil : faites tout de suite les papiers d’identité de votre Loulou (vous me remercierez plus tard 😉 )
  • Demandez auprès de votre CPAM, votre carte européenne d’assurance maladie si vous voyagez en Europe (chaque membre de la famille a la sienne). En faisant la demande via votre compte Ameli, comptez un délai de 10-15 jours environ pour la recevoir
  • Les enfants de moins de 2 ans peuvent voyager sur les genoux gratuitement ou moyennant un petit surplus tarifaire (environ 10% du prix d’un billet adulte)
  • Enregistrez votre bébé comme passager à part entière même s’il voyage sur vos genoux
  • Les familles avec enfant(s) sont prioritaires (à l’enregistrement, à l’embarquement, etc…)
  • Tous les liquides, nourriture et médicaments sont acceptés à bord dès lors qu’ils concernent bébé
  • Certaines compagnies vous obligent à mettre la poussette en soute dès l’enregistrement (l’enfer). D’autres (comme la TAP  par exemple) sont beaucoup plus sympas et vous permettent de la garder avec vous jusqu’à l’entrée dans l’avion. La poussette est ensuite soit mise en soute avec les valises, soit dans une soute accessible par l’intérieur de l’avion
  • Sachez que la poussette Yoyo de Babyzen, de par ses dimensions, est acceptée comme bagage à main puisqu’elle entre dans un coffre d’avion.

Les 15 règles d’or pour que votre voyage ne soit pas un calvaire

  1. Pour un premier voyage en avion, optez pour un vol de courte durée
  2. Choisissez un vol direct à des horaires qui vous semblent le mieux adapté au rythme de votre enfant
  3. Choisissez un siège près de l’allée. Vous pourrez ainsi prendre à votre guise vos affaires rangées dans le coffre au-dessus de votre tête et circuler librement sans gêner vos voisins. Si bébé marche, il sera ravi de se promener dans l’allée 🙂
  4. Réservez une nacelle pour y faire dormir bébé (uniquement sur les longs courriers et jusqu’à un certain poids : vérifiez auprès de la compagnie)
  5. Prévoyez des habits faciles à enfiler ainsi qu’un change complet
  6. Munissez-vous d’au moins 5-6 couches, lingettes pour le change, lingettes pour les mains et visage, sérum physiologique, Doliprane, etc…
  7. Prévoyez nourriture et boissons en suffisance
  8. Si votre bébé doit manger pendant le vol, anticipez le temps de réchauffage. Il n’y a pas de micro-ondes à bord d’un avion et le réchauffage se fait au bain-marie. L’opération prend au moins 15 min et est impossible pendant les phases de décollage et d’atterrissage. Autre possibilité :  réchauffer les aliments/eau dans un micro-ondes juste avant d’embarquer puis gardez-les au chaud dans un sac isotherme. Pour cela, demandez aux espaces restauration en salle d’embarquement
  9. Emmenez le doudou et/ou le jouet préféré de votre Choupinou
  10. Faites l’acquisition de 3-4 nouveaux jouets que vous dégainerez quand votre bébé commencera à montrer des signes d’agacement/ d’énervement/ de lassitude….
  11. Prévoyez des dessins animés adaptés à son âge. Même si vous êtes contre, je vous assure que cela peut grandement vous aider quand bébé est à bout de nerfs et vous aussi…
  12. Faites téter votre bébé, ou donnez lui un biberon ou sa tototte pendant les phases de décollage et d’atterrissage. A noter que la phase d’atterrissage est plus douloureuse pour les oreilles que celle du décollage
  13. Marcher avec bébé dans l’allée ou promenez-le dans vos bras
  14. Faites connaissance avec vos voisins avec le sourire et excusez-vous par avance de la « gêne occasionnée » 😉
  15. Restez calme et détendue quoi qu’il arrive ou bien, prenez sur vous. Ce n’est pas en vous sentant énervée que bébé va se calmer…

BON VOYAGE !

Laisser un commentaire