Préparer la chambre de bébé

Préparer la chambre de bébé est une grande étape qui matérialise clairement son arrivée prochaine et comme ça prend un peu (beaucoup) de temps, je vais vous raconter mon parcours.

Ce qu’il faut savoir

Pour ma part, j’ai commencé à m’y atteler à 5 mois de grossesse, enfin « m’y atteler », façon de parler. Disons que j’ai demandé à (futur) Papounet de débarrasser la 3ème pièce de notre appartement, celle qui nous avait servi de « débarras » jusque-là et qui allait devenir la chambre de Louloutte. Evidemment, je ne pouvais pas le faire moi-même car j’étais enceinte… Bah oui je vous explique. Enceinte = bébé à couver = immmmmmense responsabilité = je suis une Reine = je me ménage = je délègue = j’en profite (mais ça, faut pas le dire). Bilan : c’est chouette, dommage, cela ne dure que 9 mois (…) Mais vous savez ce qu’on dit : « Ce qui est pris n’est plus à prendre ». Vive la grossesse ! 🙂

Une fois la future chambre débarrassée de tout encombrement, j’en reviens à l’achat à proprement parlé :

Commençons par la mauvaise  nouvelle : ça coûte 3 bras et 5 jambes une chambre de bébé. Non sérieux, la première fois que je suis allée dans un magasin de puériculture, ce qui m’a frappé, c’est le nombre de chiffres au prix de chaque meuble. J’ai fait les comptes ; entre le lit, le matelas, la commode, l’armoire, la table à langer et toute la déco qui allait avec, je frôlais les 6 000€. De quoi casser son livret d’épargne direct ! En ce qui me concerne, je ne me suis pas vue dépenser autant d’argent dans du mobilier de chambre (même si au passage, c’est celle de ma fille et que je l’aime très fort 🙂 ♥♥).

Pourquoi ? D’une, je n’en avais pas les moyens, deux, il y avait tellement d’autres dépenses à prévoir comme l’achat d’une poussette, qu’à ce rythme-là, j’étais bonne pour manger des pâtes durant les 4 mois suivants (j’aime les pastas mais pas à ce point…).

Pour autant, je ne voulais pas d’une chambre « au rabais » pour ma Louloutte et je vais ainsi vous montrer que l’on peut s’offrir une jolie chambre sans (trop) casser sa tirelire.

Le couffin

En passant directement de mon ventre à un lit de bébé, j’ai pensé que Louloutte se sentirait un peu perdue dedans… J’ai donc décidé qu’elle dormirait les premiers temps dans un couffin. Niveau prix, ça va de 50€ chez Vertbaudet à plus de 200€ chez Berceaumagique…. A vous de voir selon votre budget et vos envies. Compte tenu de la durée d’utilisation qui avouons-le est assez limitée, j’ai pour ma part opté pour un achat d’occasion via Leboncoin où j’ai trouvé un couffin à 15€. Attention, j’ai pris soin avant de l’acheter de vérifier qu’il était nickel et entièrement lavable. N’empêche que, même d’occasion, mon couffin était drôlement bien et que ma fille a dormi dedans pendant plus de 3 mois 🙂

Mon conseil : Installer le couffin directement dans lit de bébé sur la hauteur de sommier intermédiaire. Ainsi, bébé y sera en toute sécurité et loin des poussières du sol. Cela lui permettra également de s’habituer progressivement à son environnement et vous ne vous abîmerez pas le dos 🙂

Le lit

Je souhaitais un lit évolutif, c’est à dire que je puisse utiliser de la naissance jusqu’aux 3-4 ans de ma fille et pour tout vous dire, c’est assez facile à trouver (non, n’arrêtez pas votre lecture pour autant, je peux quand même vous être utile…. si, si je vous assure).

J’ai donc choisi un lit bébé à barreaux chez IKEA, modèle SUNDVIK pour les raisons que je viens de vous expliquer mais aussi parce qu’il est basique tout en étant joli. De plus, son prix raisonnable (99€) le rend encore plus attrayant. Il possède deux hauteurs de sommier (alors, ça c’est essentiel ; ne passez pas à côté de cette option, croyez-moi, votre dos vous en remerciera). On n’en est pas encore à cette étape avec Louloutte mais la prochaine sera de retirer l’un des côtés à barreaux du lit et d’y ajouter la barrière de sécurité (modèle VIKARE chez IKEA à 12€), puis de la retirer quand elle deviendra inutile.

Voilà ce que j’appelle un lit évolutif qui permettra à Louloutte (je l’espère) de transiter aisément le moment venu vers un lit d’enfant.

Bilan à ce jour et au terme de 15 mois d’utilisation, j’en suis très satisfaite. Je vous tiendrai au courant quand ma fille franchira la prochaine étape dans son lit 🙂

Lit SUNDVIK IKEA

Le matelas

Ayant choisi un lit évolutif avec une Louloutte qui y dort dedans depuis ses 3 mois et pendant encore un bon moment, j’ai opté pour un matelas de qualité (faut pas rigoler avec le sommeil 😉 ). C’est bien beau ce que je dis là mais qu’est-ce qu’un matelas de qualité ?

  • Il doit avant tout être approprié au lit, et ne surtout pas être trop petit car bébé pourrait s’étouffer en glissant sa tête entre le matelas et le lit. Les standards en la matière sont 60×120 ou 70×140 ;
  • Il doit répondre à la norme anti-feu EN 597-1 ;
  • Son épaisseur doit être comprise entre 12 et 15 cm ;
  • Sa densité (qui se mesure en kg/m3) doit se situer entre 20 et 22 kg/m3. Si la densité est trop faible, le matelas risque de s’affaisser. Trop élevée, le matelas sera trop ferme pour le confort de bébé.

J’ai choisi le matelas Galaxy chez SAUVEL NATAL. Il coûte 90€. Ce n’est pas donné mais vu le nombre d’heures que passe un bébé à dormir durant ses premières années, il me semble que le jeu en vaut la chandelle. Et puis, on ne change pas de matelas tous les 6 mois…

Mes conseils :

  • Achetez un matelas neuf même si le coût est un peu élevé. Vous serez ainsi tranquillisé sur le confort de bébé et niveau hygiène, pas de mauvaise surprise possible.
  • Pour l’entretenir et éviter l’affaissement à certains endroits, je tourne le matelas de sens à chaque fois que je change le drap housse. Lors du changement de saison, je l’inverse complètement en face hiver/été.

L’armoire

Si la future chambre de votre bébé possède un placard intégré, vous pouvez passer à l’étape suivante ; vous avez déjà tout ce qu’il vous faut en la matière 😉

La chambre de Louloutte en étant dépourvue, je me suis tournée vers l’achat d’une armoire. J’ai été un peu déçue de ce que proposaient les magasins au rayon chambre bébé-enfant. Certes, les armoires étaient jolies mais franchement, niveau capacité de rangement, c’était trop limité pour moi. Je trouvais les armoires trop petites et avais le sentiment que je n’allais pas mettre grand-chose dedans. Là encore, pour cet achat, j’ai préféré voir sur le long terme. Si vous disposez de l’espace suffisant, je vous conseille comme moi d’acheter directement une grande armoire ; cela vous évitera un achat inutile et coûteux. Exit donc le rayon pour enfant et direction celui pour les grands.

J’ai choisi le modèle PAX chez IKEA.

Pourquoi ? Parce qu’il s’agit d’un modèle à combiner soi-même. Vous choisissez le caisson (plusieurs tailles proposées), puis les portes (coulissantes, à battants, différents modèles disponibles) et enfin l’aménagement intérieur (tablettes, tringles, tiroirs…). Montant total de l’achat : 290 €

Mon avis : L’armoire se fond parfaitement dans la chambre, elle est de qualité et j’y range beaucoup de choses.

armoire PAX IKEA

La commode-plan à langer

Pour changer bébé, il existe plusieurs solutions :

  • le plan à langer : c’est le modèle le plus simple. Il est en plastique ou en bois et se pose sur la baignoire ou sur un meuble type lit ;
  • la table à langer : fixe ou pliable et/ou sur roulettes, il s’agit d’un plateau fixé sur 4 pieds . Il peut y avoir un espace de rangement sous le plateau ;
  • la table à langer murale : conçue pour les petits espaces, la tablette se fixe au mur et se replie après chaque utilisation ;
  • la commode à langer : c’est le meuble le plus complet qui se compose d’une commode et d’un plan à langer.

Pour cet achat, il faut savoir si le change de bébé se fera dans la salle de bains ou dans sa chambre. Si c’est dans la salle de bains, n’importe quelle commode dans la chambre fera l’affaire. En revanche, s’il a lieu dans la chambre et qu’elle est assez spacieuse, vous pouvez alors opter pour une commode à langer.

C’est ce que j’ai choisi car je pourrais ainsi utiliser cette commode même lorsque Louloutte n’aura plus besoin d’être changée et habillée sur la table à langer. Cependant et c’est là le hic, c’est l’option la plus onéreuse car les prix vont de 100€ à 800€ (en tout cas de ce que j’ai vu).

2 solutions :

  • Acheter comme moi une commode d’occasion sur leboncoin. Je l’ai payée 150€ au lieu de 450€. Hormis un problème de charnière lors du remontage du meuble, je suis très contente de mon achat.
  • Acheter une commode lambda et fabriquer vous-même le plan à langer. J’en connais quelques-uns qui l’ont fait et c’est assurément la méthode la plus économique. Pour vous aider, il existe plein de tutos sur internet.

Mes conseils :

  • Assurez-vous que le matériel est bien aux normes NF EN 12221
  • Pensez à votre dos et choisissez un modèle adapté à votre taille
  • Gardez à l’esprit qu’il vous faut avoir le maximum d’éléments à portée de main lorsque vous changez bébé (soins, couches, bodys, etc…)
  • Ne laissez JAMAIS bébé seul sur la table à langer et gardez toujours une main sur lui. Un accident est si (trop) vite arrivé !

Laisser un commentaire