Passer une IRM quand on est claustro

irm-claustro

Pour être franche, lorsque mon médecin m’a prescrit deux IRM, je crois que mon sourire s’est quelque peu figé. Non pas que l’examen soit douloureux mais quelle angoisse d’entrer dans ce tube. Comme l’impression d’être enfermée vivante dans un sarcophage, l’angoisse absolue pour moi. Pour tout vous dire, c’est l’un de mes pires cauchemars. Lire […]