Les passions éphémères de ma fille

fruits de la passions

A l’image du fruit de la passion qui regorge de pépins parfumés, les passions éphémères de ma fille ont, elles aussi parfois un goût un peu acidulé. Vous connaissez les passions éphémères ? Celles qui vous enthousiasment à la seconde même où vous les découvrez. Qui vous captivent au point d’y revenir dès que l’occasion se présente. OK, ça vous parle donc je peux vous conter celles de ma fille.

 

1 – Déchirer les mouchoirs en papier en des dizaines de morceaux. Age : de 6 de 16 mois.

Un exercice de motricité fine qui a fait le bonheur de ma Louloutte pendant de longs mois. Le must étant de jeter à terre chaque morceau et de le regarder tomber au sol d’un air réjoui. Good news, cette passion semble lui être passée. La variante dorénavant, c’est de faire exprès de se salir les mains pour me demander un mouchoir en papier afin de se les essuyer elle-même. Stratégique la petite…

 

2 – Appuyer sur les boutons de machine à laver, sèche linge et lave-vaisselle. Age : 12 mois à maintenant.

Je sais qu’il s’agit d’une activité adorée de beaucoup d’enfants. Faut dire que c’est tentant hein ? Là-dessus, je ne peux pas lui en vouloir. Non, ce qui me saoule grave qui me gêne un peu, c’est qu’elle se fiche royalement de nos interdictions et persiste avec un petit sourire à la commissure des lèvres. Tu as beau soit, lui expliquer, lui interdire, détourner son attention, rien n’y fait, elle y retourne. Pour ma part, je ne renonce pas dans mon rôle de maman mais une petite voix me dit, que seul le temps viendra à bout de cette passion. Allez hauts les cœurs, ça finira bien par lui passer avant ses 18 ans.

 

3 – Marcher sur le lit parental. Age : de 15 mois à maintenant.

S’amuser et se rouler sur notre lit n’est pas chose nouvelle pour ma Louloutte. Elle a commencé dès l’âge de 8 mois. A l’époque, il suffisait de rester à ses côtés et le tour était joué. Mais tout a changé depuis qu’elle marche. Outre le fait qu’elle parvient maintenant à se hisser dessus sans aide, elle prend un plaisir fou à marcher dessus. Et là, elle me fait grave flipper. La cerise sur le gâteau depuis quelques semaines, c’est lorsqu’elle se prend pour Nadia Comaneci et fait des roulades arrière sur le lit. En attendant de l’envoyer au gymnase, moi je reste en mode #jeflippe #jeréprimande #ellesenfout.

 

4 – S’accaparer le téléphone portable de mummy et daddy. Age : de 10 mois à maintenant.

Rien n’échappe à œil de Lynx. Même à moitié planqués entre deux coussins, elle repère les smartphones et rapplique telle une sauterelle ayant aperçu un moucheron bon à becter. Plus moyen de regarder son téléphone peinard. Trois solutions : le zieuter en loucedé, attendre que Louloutte soit couchée ou bien la laisser jouer avec. S’agissant de la troisième option, force est de constater qu’elle se débrouille très bien en la matière…

 

5- Remplir le tambour de la machine à laver d’objets en tout genre. Oui on y revient encore à ce fameux lave-linge. Age : de 12 mois à maintenant.

Que genre d’objet ? Les totottes, les doudous, les jouets en plastique (c’est chouette, ça fait du bruit quand on les met dedans). Pour éviter toute mauvaise surprise, il suffisait d’être un peu vigilant et de vérifier avant de lancer une tournée de lessive. Jusqu’au jour où ma fille a eu la brillante idée de déposer soigneusement et discrètement dans le fond du tambour un stylo à bille de couleur sombre… Evidemment, je vous le donne en mille, je ne l’ai vu pas celui-là. Grosse sueur froide lorsque j’ai vu l’encre bleue maculer le hublot de la machine. Sueur suivie d’une déglutition semblable à celle d’un éléphant terminant son repas. Puis énorme soupir de soulagement en me souvenant que je n’avais mis que des torchons et des bavoirs à laver. Je n’ose même pas imaginer la tête de Papounet si ses chemises et ses jeans avaient fait l’objet d’un tel massacre. 

 

Et chez vous, ça se passe comment avec vos loulous ? Des passions déconcertantes, surprenantes ? Hâte de vous lire !

En attendant, je vous laisse, j’ai quelques fruits de la passion à déguster.

 

4 Replies to “Les passions éphémères de ma fille”

  1. Je vois qu’on a le même prototype à la maison ^^ Mise à part remplir la machine à laver, elle a les mêmes passions!
    Tess a aussi une grande passion pour les gamelles du chien (heureusement, je crois qu’elle a décidé d’arrêter de manger les croquettes…), boucher et reboucher le biberon, un flacon, etc., se mettre debout en équilibre sur son petit camion et encore plein d’autres 😉

    1. Ahahah les gamelles du chien, ça me fait beaucoup rire ! Ceci dit, j’imagine que tu n’as pas dû rire à chaque fois que Tess s’en approchait… 😉

  2. Ah ça, ils en développent de drôles d’habitudes…chez nous papa est content car Bouclette lui ramène toujours ses chaussons, c’est son truc! Et elles sont toutes les 2 folles avec les magnets que nous mettons derrière la porte d’entrée (qui est métalisée et recouverte d’un patchwork de photos…qu’elles font sans arrêt tomber en enlevant les magnets! rien à faire!)

    1. Mais c’est génial d’avoir un enfant qui prend si bien soin de ses parents ;-)) Merci Bouclette !

Laisser un commentaire