Choisir sa poussette

Si vous pensiez que choisir une poussette était simple, et bien c’est que vous n’êtes encore jamais entrée dans un magasin spécialisé en la matière. Se retrouver seule (ou accompagnée c’est pareil…) face à tous ces engins sur roulettes, c’est comme devoir faire un choix devant une centaine de pâtisseries (pour les gourmandes) ou bien s’offrir l’une des 3000 paires de chaussures de Céline Dion (pour les fashion victims).

Je vais donc m’employer à vous simplifier la tâche en vous faisant part de mon expérience.

J’étais alors enceinte de 5 mois lorsqu’avec (futur) Papounet, nous nous sommes rendus dans un magasin « spécial bébé » en pensant naïvement que ça allait bien nous aider, voire peut-être même que nous repartirions avec la fameuse poussette sous le bras dans la foulée (nous avions emmené le chéquier avec nous, c’est dire notre enthousiasme). Bon évidemment, vous l’aurez compris, ce n’est pas du tout ce qui s’est passé…. Après 2h30 passées dans le magasin, nous sommes ressortis les mains vides et la tête embrumée.

Ceci dit, il y a quand même une chose dont je me suis bien rendue compte, c’est que certaines poussettes ont des gabarits à faire pâlir de jalousie un éléphanteau tant elles sont imposantes… Le hic, c’est que notre immeuble date des années 60 et que notre ascenseur est de facto tout petit (...) Quid ? A l’évidence, nous n’allions pas choisir notre poussette en fonction de nos goûts mais en fonction de lui ! Mais comment savoir quelle poussette allait entrer dans notre ascenseur ? C'est alors que l'IDEE m'est venue ! Solliciter nos voisins pour connaître le modèle de leur poussette (ceux qui avaient des enfants bien sûr !). Imaginez la tête qu'aurait faite la petite mamie du 6ème si je lui avais demandé le nom de la sienne il y a 60 ans.... 😉

Bref, il en est ressorti 2 modèles : la poussette JANE (modèle Epic) et la RED CASTLE (modèle City Link).

Nous avons opté pour la RED CASTLE City Link dont vous trouverez le lien ci-après : www.redcastle.fr

Pourquoi ?

– C’est une poussette canne « évolutive » qui allie les avantages de la poussette canne (facilement maniable et prenant peu de place) à ceux de la poussette combinée (possibilité d’ajouter un cosy).

– Elle est assez légère (7kgs). Cela peut paraître anodin mais quand il s’agit de manier la poussette pour la plier, la faire entrer/sortir du coffre de voiture, la pousser dans une côte, etc…. mine de rien, ça compte. Sans oublier qu’au poids de la poussette, vous devez ajouter celui du cosy et celui du bébé. Je vous laisse le soin de faire le calcul 😉

– Son prix raisonnable. Elle est vendue aux alentours de 300€ dans les magasins comme Aubert mais pour ceux qui habitent Paris, vous pouvez la trouver à 250€ chez Sauvel Natal 25, rue Desnouettes 75015 PARIS (www.sauvelnatal.com). Il s’agit d’un magasin dédié à la puériculture où globalement, les prix affichent un rabais d’environ 20%.

– Des amis qui ont eu des jumelles en 3èmegrossesse (oui je sais, ça fait rêver….. ou pas 😉 ) ont dû acheter un 2ème cosy et coup de chance, comme c’était le modèle RED CASTLE qui s’adaptait à notre poussette, ils nous l’ont gentiment revendu à un super prix. OK, j’avoue que sur ce coup-là, nous avons été hyper chanceux ! Pour info, le cosy coûte environ 300€ dans les magasins traditionnels et 250€ chez Sauvel Natal.

 Je vous mets en garde sur l’achat de siège auto d’occasion. Certes nous en avons bénéficié mais c’est une option que je vous déconseille sauf si vous connaissez son propriétaire et que vous avez la garantie qu’il n’a jamais eu d’accident de voiture avec. En effet, le cosy peut être endommagé sans que cela soit visible à l’œil nu et donc ne plus remplir ses fonctions de sécurité. La vigilance doit être de rigueur et la sécurité de bébé passe avant tout. Je compte sur vous !

Revenons maintenant à la RED CASTLE et à ce que j'en pense après plus d'un an d'utilisation :

J'aime :

– Sa facilité d'utilisation, sa maniabilité, son accès aux transports en commun (bus, métro et train validés) et elle entre dans notre petit ascenseur 🙂 ;

– L’inclinaison totale du hamac (5 positions) qui permet à Louloutte de s’endormir dans sa poussette ;

– La capote dotée d’une fenêtre de surveillance qui permet de surveiller Louloutte sans s'arrêter de marcher, le protège soleil et l’habillage de pluie fournis avec ;

– Son prix  car elle est accessible aux budgets un peu serrés tout en étant de qualité.

J'aime moins : 

– Passer du mode siège auto à cosy sur poussette oblige à monter et démonter les fixations à chaque fois, sinon, on ne peut pas plier la poussette (ceci dit, ça ne dure qu’un temps).

 

Rappel de quelques règles de sécurité :

 

– Comme je l'ai précisé dans le lexique, utiliser la nacelle pour faire voyager bébé à l’intérieur est autorisé en France mais interdit dans beaucoup de pays européens, notamment ceux du Nord. C’est pour une question de sécurité en cas d’accident. Les études de crash test ne sont guère concluantes en la matière… Je vous invite donc fortement à oublier cette option et à vous concentrer sur le cosy (tout du moins pour les voyages en voiture).

– Le cosy s’installe obligatoirement dos à la route à l’arrière ou bien à l’avant sur le fauteuil passager. Attention, si vous l’installez à l’avant de la voiture, il faut impérativement désactiver l’airbag.

– Toujours bien attacher bébé même quand vous pensez que rien ne peut arriver.

 ............................... 

Ecrire ce post m'a rappelé plein de souvenirs.... J'espère en tout cas vous avoir aidé (!) et si vous souhaitez plus d'informations, n'hésitez pas à me contacter via le formulaire de contact , je vous répondrai avec plaisir.

En attendant, je vous souhaite un excellent achat....... de poussette évidemment ! 🙂

Laisser un commentaire