Astuces pour s’adapter à ses goûts alimentaires

goûts alimentaires

Niveau goûts alimentaires, ceux de ma Louloutte évoluent au gré du temps, tantôt de façon progressive, tantôt de manière brutale. C’est parfois déroutant et implique des réajustements permanents. D’ailleurs, s’il y a un mot qui, à mon sens, définit bien la parentalité : c’est ADAPTATION.

Depuis la naissance de ma fille, il m’a fallu composer et adapter son alimentation en fonction de son âge bien sûr mais aussi de ses envies. Voici quelques étapes auxquelles j’ai été confrontée et les astuces que j’ai trouvées pour les contourner.

1 – Refus du biberon à 4 mois 1/2

Elle n’a jamais vraiment rechigné à boire son biberon mais elle ne les finissait plus. Rapidement, elle s’est contentée de n’en boire qu’un tiers (le minimum syndical en quelque sorte). Sentant qu’elle se lassait de cet aliment unique, j’ai commencé par lui acheter des céréales aromatisées sans gluten à diluer dans son lait. Échec total, elle n’aimait pas. J’ai alors pris le parti de commencer la diversification alimentaire en lui préparant des purées de légumes. J’ai d’ailleurs écrit un article sur la préparation à l’avance de mes purées avec le Babycook. Il est ici. En lui proposant un complément à son lait, ma fille a repris goût au biberon.

2 – Intégration des protéines

Lorsqu’elle a eu 7 mois, j’ai intégré les protéines aux purées de légumes que je lui faisais. Et cela ne s’est pas du tout passé comme je l’avais prévu… Louloutte n’a pas aimé la texture de la viande mixée et a tout rejeté en bloc. Je pense que les morceaux étaient trop gros pour elle. Elle n’avait pas de dents à cette époque, peut-être cela a-t-il joué dans ce refus ? Je l’ignore. Toujours est-il qu’afin de coller à ses besoins alimentaires, je me suis résignée à lui acheter des petits pots de légumes/protéines. Je dis « résignée » car je n’avais pas envisagé cette option. Pourquoi ? J’avais des a priori sur le goût et la qualité des ingrédients. J’ai goûté et j’ai trouvé ça bon. Quant à mes craintes sur les composants des purées industrielles, elles ont été balayées par le pédiatre. En effet, sachez que les petits pots pour bébé ne contiennent ni additifs, ni pesticides. Du côté de ma fille, les petits pots sont passés comme une lettre à la poste. La texture plus lisse de ces purées lui a assurément permis de passer avec succès le cap des protéines.

3 – Intégration des morceaux

C’est une nouvelle étape qu’elle a découverte à la crèche lorsqu’elle avait 15 mois. Elle y a goûté des petites pâtes bien cuites mélangées à des légumes mais encore une fois, cela lui a posé problème. Elle les a recrachées avec des hauts de cœur. Elle avait aussi du mal avec les boudoirs. Bref, avec les morceaux en règle générale. J’ai fini par me faire une raison et me suis adaptée à son rythme. C’est ainsi que j’ai toujours un cran de retard sur l’âge des petits plats que je lui donne. A 12 mois, je lui donnais des petits mots pour bébés de 8 mois, à 18 mois des petits pots 12 mois , etc…

4 – Récusation des yaourts

Je ne veux plus de yaourts ! C’est ce que ma fille a décrété au début de notre séjour en Charente-Maritime. La blague, c’est que j’en avais acheté 25 d’un coup pour tenir les 2 semaines de vacances… Voilà, voilà. La plaisanterie s’est prolongée jusqu’au retour à la crèche où elle a naturellement mangé les yaourts qu’on lui a proposés. Farceuse la petite. En attendant et afin de parer à une insuffisance d’apports en calcium, je lui ai fait goûté du camembert. Là, j’ai visé juste. C’est simple, elle en raffole depuis au point de m’en réclamer à tous les repas y compris au petit déjeuner !

◊◊◊

Voilà un petit tour d’horizon des préférences alimentaires de ma fille et de mes astuces pour les contourner. Et chez vous, cela se passe comment avec vos enfants ?

 

10 Replies to “Astuces pour s’adapter à ses goûts alimentaires”

  1. Ah la la… les produits lactés c’est tout une histoire!!!! Autant ma fille ne m’a jamais posé de problème. Elle a décidé d’arrêter le biberon de lait il y a peu. Elle a toujours été « yaourt et petits suisses ovore » .
    Pour ce qui est de mon dernier… c’est pas la même histoire! Déjà dès petit (environ 8mois) ils avaient décrété que la soupe du soir ça allait bien mais que maintenant il lui fallait du solide, du vrai!!! Et maintenant, nouvelle lubie, il ne veut plus le bibi du matin à 2 ans presque et demi. Il veut comme toujours… du solide. Après une lutte acharnée parce que je tenais un peu à ce bibi du matin. J’ai fini par capituler… Tant pis, mais la bataille du matin c’est plus possible! Du coup je me rattrape sur les autres produits laitiers. Mais j’avoue que ce biberon du matin était quand même bien pratique!!! Bon après je me plains pas trop car sinon niveau alimentation il est pas compliqué: il mange ce qu’on lui propose sans jamais rechigné (ou alors très rarement).
    Courage avec ta puce! Ca ne fait que commencer 😉 !

    1. Merci pour ton témoignage. C’est dommage pour le biberon du matin mais ce qui compte, c’est de trouver des alternatives 😉 !

  2. Chez nous la diversification et les morceaux sont passés sans problème mais pour le coup de yahourts ça me rassure de voir que ta pépette aussi vous a fait le coup ! Cet été, au début de nos 15 jours des vacances, refus systématiques des yahourts. Comme toi, nous avons remplacé par du fromage, et plus c’était fort mieux ça passait (son top 3 : maroilles, bleu de Bresse et Pont l’Évêque). Et au retour de vacances du jour au lendemain elle a remangé des yahourts (mais elle adore toujours le fromage )

    1. Nos filles sont des petites farceuses 😉 . Maroilles et Pont l’Évêque, waouh, je suis impressionnée !

  3. S’il y a bien une chose pour laquelle Monsieur bébé est facile c’est la nourriture ! Il mange de tout et a toujours tout accepté ouf ! je reconnais que c’est une chance !
    Il commence juste à en avoir ras la casquette des compotes je crois 😀 Il a dû trop en manger !
    En tout cas la diversification c’est un vaste sujet 🙂
    Bisous

    1. C’est une chance en effet ! Ceci dit, il parait que les choses se compliquent plus tard… On verra bien 😉
      Bises

  4. Même parcours ! 😀 Refus du biberon, et petit pot, avant qu’il finisse par accepter mes propres purées maison, puis le biberon ! Mais pour l’instant, il raffole toujours des yaourts !

    1. C’est rassurant de voir des expériences similaires 😉 . Merci pour ton feedback.

  5. C’est vrai qu’il change souvent d’avis du côté de leur préférence alimentaire…
    Ici, le biberon est bien passé longtemps. On a retiré celui du soir vers ses 15 mois. Elle boit toujours bien celui du matin. On a pas eu de difficultés pour les morceaux. Par contre chose difficile à accepter pour moi, elle préfère l’industriel à mes préparations… 🙁
    Et comme ta puce, elle adore le fromage et tout particulièrement la mimolette. C’est son petit plaisir du soir!

    1. Tiens la mimolette, c’est une bonne idée, je devrais lui faire goûter ! Pour l’industriel, il faut reconnaître que de gros efforts ont été faits sur le plan gustatif… 😉

Laisser un commentaire